Quimperlé. Le député, Erwan Balanant, veut lutter contre l’abstention

Quimperlé. Le député, Erwan Balanant, veut lutter contre l’abstention

Le député modem de la 8e circonscription Concarneau-Quimperlé (Finistère), Erwan Balanant, souhaite lutte contre l’abstention aux élections. Il organise deux réunions publiques pour en parler avec la population à Concarneau et à Mellac.

Dans un communiqué, le député modem de la 8e circonscription Concarneau-Quimperlé, Erwan Balanant, se demande « comment revitaliser notre démocratie ? Comment articuler la démocratie représentative avec la démocratie participative ? Comment redonner le goût de l’engagement citoyen ? »

Lire l’article sur le site de Ouest France.

Le député de la 8e circonscription du Finistère, Erwan Balanant, lance la réflexion sur la question de l’abstention

Le député de la 8e circonscription du Finistère, Erwan Balanant, lance la réflexion sur la question de l’abstention

Quelles solutions contre l’abstention aux élections ? C’est la question à laquelle Erwan Balanant, le député de Concarneau-Quimperlé, invite les citoyens à répondre, à l’occasion de deux réunions publiques, lundi 18 et vendredi 22 octobre.

«Moi qui suis profondément démocrate, c’est un sujet qui me préoccupe… ». Le député de la 8e circonscription du Finistère (Concarneau-Quimperlé), Erwan Balanant, a entrepris de s’impliquer dans la mission parlementaire mise en place par le président de l’Assemblée national, Richard Ferrand, sur la question de la participation électorale et de l’abstention. Et il invite les citoyens à prendre part à la réflexion, la semaine prochaine, à l’occasion de deux réunions publiques, à Concarneau et Mellac.

Lire l’article sur le site du Télégramme.

Pôle spécialisé dans l’environnement au tribunal de Brest

Pôle spécialisé dans l’environnement au tribunal de Brest

Le choix de la juridiction de Brest pour accueillir le pôle spécialisé dans l’environnement est une énorme satisfaction. Il est le résultat du travail engagé par la loi du 24 décembre 2020 qui créait ces juridictions spécialisées dans le droit de l’environnement. Ces pôles permettront une meilleure réponse à la nécessaire protection que nous devons avoir envers la nature.

Lors de l’examen du projet de loi « Climat et Résilience », dont j’étais rapporteur pour le titre VI sur la justice environnementale, nous avons continué le travail pour une meilleure efficacité de la justice et une bonne protection de nos écosystèmes vivants.

Durant le travail avec le Garde des Sceaux et son cabinet, je lui avais exposé la compétence de Brest sur les questions environnementales et la pertinence d’un tel choix.

Avec les parlementaires du Finistère, nous avons collectivement plaidé pour ce choix et je me félicite personnellement du choix du Garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti.

Cette décision est juste et permettra un bon équilibre des juridictions en Bretagne. Elle donnera également de nouveaux moyens pour protéger notre environnement.

Communiqué de presse : rapport sur les écoles Diwan

Communiqué de presse : rapport sur les écoles Diwan


Un rapport de l’Éducation nationale sur la méthode d’enseignement des écoles Diwan salue les résultats obtenus mais considère que la méthode étant hors la loi, il convient de la changer.

Pourquoi remettre en cause des méthodes qui gagnent ? La critique liée à l’enseignement immersif proposé par le réseau Diwan n’est pas nouvelle dans la sphère de l’administration centrale. Elle trouve ici un nouvel écho avec ce rapport qui, bien que constatant la qualité des résultats obtenus par les élèves du collège au lycée, n’en discute pas moins la méthode.
Il conviendrait donc que Diwan « rentre dans le rang ». Quelle drôle de conception de l’éducation ! Quelle étonnante manière de prendre en compte l’intérêt supérieur de nos enfants !

Comment admettre et comprendre, qu’après avoir dûment constaté que « Le réseau obtient aux évaluations d’entrée en sixième, au diplôme national du brevet, au baccalauréat, des résultats meilleurs que ceux de la moyenne nationale », l’Éducation nationale ne fasse pas preuve d’un peu d’adaptabilité et s’inspire, au lieu de condamner !

Lors de son discours des vœux 2020, le Président de la République avait déclaré qu’il ne cèderait rien à l’immobilisme. Il est grand temps que l’administration de l’Éducation nationale fasse sienne cette volonté présidentielle.

La secrétaire d’État à la Jeunesse parle harcèlement aux collégiens quimperlois

La secrétaire d’État à la Jeunesse parle harcèlement aux collégiens quimperlois

Sarah El Hairy, secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de l’engagement, a rencontré des élèves du collège Jules-Ferry à Quimperlé, vendredi 24 septembre, sur le thème du harcèlement scolaire.

Quinze élèves ont pris place dans une salle de cours du collège Jules-Ferry, à Quimperlé, pour échanger avec Sarah El Hairy, secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de l’engagement sur le thème du harcèlement scolaire. Pour l’accompagner, le député Modem, Erwan Balanant, auteur d’un rapport en 2020 et de 120 propositions pour lutter contre le phénomène. C’était aussi l’occasion de reparler du programme pHARe, qui prévoit en cette rentrée 2021, la généralisation à tous les établissements du programme de lutte contre le harcèlement à l’école.

Suite de l’article sur le site du Télégramme

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !