Un texte veut créer une infraction spécifique pour les faits commis à l’école ou sur les réseaux sociaux.

C’est la Journée de lutte contre le harcèlement scolaire. Sa septième édition. Selon les derniers chiffres, le phénomène concernerait 10 % des élèves. Comme il se doit, le ministre de l’Éducation a prévu un déplacement, ce 18 novembre. Certains des établissements, eux, ont programmé des actions de sensibilisation. Reste ce grand écart entre la communication et les pratiques. «Nous avons alerté l’établissement, mais il ne se passe rien», expliquent de manière récurrente les témoignages de familles. Une loi pourrait-elle changer les choses?

Lire l’article sur le site du Figaro.

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !