Le 29 mai dernier, j’ai assisté à l’inauguration de la caserne du pays de l’Aven. Le centre de secours regroupe 46 sapeurs-pompiers volontaires et devrait réaliser entre 600 et 700 interventions annuelles sur les trois communes qu’il couvre, Pont-Aven, Névez et Riec-sur-Belon.

En moins d’un mois, les pompiers du centre de Pont-Aven ont déjà réalisé 65 sorties, principalement pour des secours d’urgence aux personnes. Un grand merci à ces femmes et ces hommes qui s’engagent au quotidien pour assurer la protection de leurs concitoyens.

Plus globalement, le renforcement de la sécurité civile est un enjeu essentiel pour la sécurité des Français. C’est une réponse pragmatique aux attentes des citoyens en matière de protection face aux risques natures, technologiques, sanitaires ou encore industriels.

Focus sur la sécurité civile

  • 249 000 sapeurs-pompiers
  • En 2018, 5 millions d’interventions soit une intervention toutes les 7 secondes
  • 79% des sapeurs-pompiers de France sont des sapeurs-pompiers volontaires

Le modèle français de sécurité civile, qui s’appuie sur l’alliance efficace entre les sapeurs-pompiers professionnels et les sapeurs-pompiers volontaires, ainsi que sur une double gouvernance, Etat et collectivités territoriales est donc un pilier essentiel de la sécurité intérieure.

Toutefois, ce modèle de sécurité civile est traversé par une crise, notamment en raison de la difficulté à recruter des sapeurs-pompiers et de l’application d’une directive européenne qui pourrait remettre en cause le statut des sapeurs-pompiers volontaires. C’est pourquoi la proposition de loi portée par mon collègue Fabien Matras et adoptée le 27 mai 2021 à l’Assemblée nationale revêt une importance primordiale.

En effet, cette proposition de loi, s’inscrivant dans un travail de concertation sur la sécurité civile et le volontariat des sapeurs-pompiers, vise à:

  • Consolider le modèle français de sécurité civile ;
  • Moderniser les services d’incendie et de secours ;
  • Maintenir le système de capacité d’intervention en confortant l’engagement et donc en reconnaissant l’engagement de celles et ceux qui risquent leur vie au service de l’intérêt général ;
  • Protéger les acteurs de la sécurité civile pour l’avenir.

L’adoption à l’unanimité de cette proposition de loi montre l’importance accordée par la représentation nationale à la valorisation et la reconnaissance de l’engagement des sapeurs-pompiers, volontaires et professionnels, et au modèle français de sécurité civile.

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !