Loi de 1905 : la célébration des 116 ans à Concarneau

Loi de 1905 : la célébration des 116 ans à Concarneau

Samedi matin à Concarneau, le léger crachin n’a pas démotivé une petite foule de citoyens de tous âges d’assister à la célébration du 116e anniversaire de la loi de 1905.

Au pied de l’arbre de la laïcité, l’ambiance était certes chaleureuse, mais la distanciation imposée et respectée, alliée au temps maussade, faisait planer une atmosphère particulière.

Lire la suite sur le site du Télégramme.

Pays de Quimperlé. Les agriculteurs rencontrent le député Erwan Balanant

Pays de Quimperlé. Les agriculteurs rencontrent le député Erwan Balanant

Jeudi 9 décembre 2021, dans la soirée, une quinzaine d’agriculteurs du canton, membres de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles du (FDSEA) ont rencontré des élus locaux à Bannalec (Finistère).

Les agriculteurs FDSEA des cantons d’Arzano, Bannalec, Pont-Aven et Quimperlé (Finistère) se sont réunis lors de leur assemblée cantonale annuelle, dans la soirée du jeudi 9 décembre 2021, en présence du député Erwan Balanant (Modem) et de la maire du Trévoux, Élina Vandenbroucke, dans la salle municipale de Saint-Jacques.

Cette réunion a été l’occasion de faire le point sur les actions menées tout au long de l’année, qui ont été fortement perturbées par le contexte sanitaire, et d’aborder tous les dossiers d’actualité impactant le quotidien des adhérents.

Lire la suite sur le site de Ouest France.

Harcèlement scolaire : « Ça doit être inscrit dans le Code pénal », défend Erwan Balanant, rapporteur du texte

Harcèlement scolaire : « Ça doit être inscrit dans le Code pénal », défend Erwan Balanant, rapporteur du texte

Le député du Finistère, Erwan Labanant, présente ce mercredi à 15h sa proposition de loi sur le harcèlement scolaire. Il souhaite que ce fléau soit inscrit dans le Code pénal. L’élu breton était notre invité ce mercredi matin sur France Bleu Breizh Izel.

Stop au harcèlement scolaire : les députés se penchent ce mercredi après-midi à l’Assemblée nationale, sur une proposition de loi défendue par le député du Finistère, Erwan Balanant. Invité de France Bleu Breizh Izel ce mercredi, l’élu breton souhaite que le harcèlement scolaire soit inscrit dans le Code pénal« Les dispositifs actuels ne sont pas suffisants, je l’avais constaté déjà lors de mon rapport commandé par Edouard Philippe en 2019. Il y a trois axes essentiels : accompagnement, protection, et prévention, face au harcèlement scolaire. Ce texte n’est pas une réponse absolue, mais le succès viendra du fait d’avoir une vision des trois. »

Lire l’article sur le site de France Bleu.

Harcèlement scolaire : un député propose d’en faire un délit pour « créer un électrochoc nécessaire »

Harcèlement scolaire : un député propose d’en faire un délit pour « créer un électrochoc nécessaire »

Erwan Balanant rappelle que le harcèlement au travail n’a été pris en compte qu’à partir du moment où le législateur l’a inscrit dans le Code pénal. 

« L’ambition du texte est de créer » un « électrochoc nécessaire », explique mercredi 1er décembre sur franceinfo Erwan Balanant, député MoDem du Finistère Quimperlé-Concarneau et auteur d’une proposition de loi, soutenue par le gouvernement, pour renforcer les sanctions contre le harcèlement scolaire sous toutes ses formes. Le projet est présentée mercredi à l’Assemblée nationale, alors que selon des estimations entre 800 000 et un million d’élèves en sont victimes.

Lire l’interview sur le site de France Info.

Délit de harcèlement scolaire : la proposition de loi d’Erwan Balanant examinée par les députés

Délit de harcèlement scolaire : la proposition de loi d’Erwan Balanant examinée par les députés

Les députés s’emparent ce mercredi d’une proposition de loi contre le harcèlement scolaire, un phénomène contre lequel les pouvoirs publics entendent muscler leur réponse.

Un peu plus de trois semaines après un train de mesures annoncées par Emmanuel Macron, l’Assemblée nationale va tenter d’apporter sa pierre au combat contre le harcèlement scolaire à travers un texte cosigné par les trois groupes de la majorité (LREM, Modem et Agir). 

Un délit qui va devenir spécifique

La proposition de loi aborde, les questions de la prévention, de la formation initiale ou continue des adultes pour prévenir et faire face aux cas de harcèlement. Mais c’est le volet pénal du texte qui retiendra l’attention avec sa mesure phare : la création d’un délit spécifique de harcèlement scolaire – celui-ci était jusqu’alors sanctionnable sous d’autres chefs dont le harcèlement moral.

Le harcèlement scolaire sera punissable de trois ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende lorsqu’il causera une incapacité totale de travail (ITT) inférieure ou égale à huit jours, voire s’il n’a pas entraîné d’ITT.

La mesure est durcie si l’ITT excède 8 jours, et pourra même atteindre dix ans d’emprisonnement et 150.000 euros d’amende lorsque les faits auront conduit la victime à se suicider ou à tenter de le faire. L’auteur du texte, le député finistérien Erwan Balanant (MoDem), met en avant la « valeur pédagogique » du nouveau délit et se défend « de faire du répressif »« L’idée est d’engager toute la société », justifie-t-il.

Lire l’article en intégralité sur le site de France 3 Bretagne.

Ségur de la santé : 11 M€ pour l’hôpital de Concarneau

Ségur de la santé : 11 M€ pour l’hôpital de Concarneau

En écho à la visite du ministre de la Santé, Olivier Véran, ce vendredi 26 novembre, à Brest, Erwan Balanant, le député Modem de la 8e circonscription (Concarneau-Quimperlé) s’est fait une joie d’annoncer une bonne nouvelle pour le site concarnois du centre hospitalier intercommunal de Cornouaille (Chic), ce vendredi. « L’hôpital va bénéficier d’une enveloppe de 11 M€ pour des travaux, a-t-il présenté. Pour la restructuration et la modernisation complète du site, avec reprise des chambres, etc. Mais aussi pour la modernisation des urgences ».

Lire l’article sur le site du Télégramme.

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !