Inauguration de la structure de Trévoux

Inauguration de la structure de Trévoux

Une petite centaine de Trévoltois, d’amis de la commune, et d’élus ont participé samedi 5 octobre à l’inauguration de la structure de plein air. Située dans le parc du plan d’eau, cette structure s’inscrit dans les aménagements et l’investissement de la Maison pour tous (MPT), avec également les cheminements piétons, les espaces verts, l’acquisition des chapiteaux et l’aménagement intérieur de la MPT, d’une valeur d’environ 170 000 €.

« Ces réalisations ont vu le jour grâce au soutien financier à hauteur de 50 % de la subvention pour travaux divers d’intérêt local du Ministère de l’intérieur. Je tiens à les remercier pour leur engagement dans un tel projet citoyen », souligne le maire, André Fraval. Cette structure aura pour vocation de permettre à toute personne qui le souhaite de s’y arrêter pour se restaurer, échanger ou bien encore profiter d’un moment de convivialité lors de manifestations organisées (concert, repas…).

Hommage à Georges Courric

La municipalité a décidé de rendre hommage à un homme investi dans l’histoire de la vie associative de la commune en nommant la structure à son nom : Georges Courric. Son épouse et ses deux filles ont participé à l’inauguration de la structure de plein air. Georges Courric avait un attachement particulier envers la commune du Trévoux et ses habitants. Une plaque commémorative a été installée, en hommage à Georges Courric, qui pendant près de 40 ans s’est impliqué auprès de très nombreuses associations trévoltoises, locales ou nationales.

Pour relire l’intégralité de l’article, cliquez ici

Université de rentrée du MoDem

Université de rentrée du MoDem

Comme chaque année, je me suis rendu à l’Université de rentrée du MoDem à Guidel ; ce rendez-vous permet aux élu.e.s et militants d’évoquer:
– Le rôle du groupe MoDem au sein de la majorité présidentielle
– L’enjeu de la transition écologique au plus près des territoires et des citoyens avec la création du réseau Démocrates pour la planète
-Les questions économiques et sociales
-L’occasion d’échanger avec de nombreuses personnalités nationales et européennes !

Finances publiques. « Quimperlé est sauvé » assure Erwan Balanant

Finances publiques. « Quimperlé est sauvé » assure Erwan Balanant

Finances publiques. « Quimperlé est sauvé » assure Erwan Balanant – Quimperlé – LeTelegramme.fr

Après trois mois de concertation autour de la réforme des finances publiques, Erwan Balanant évoque une « situation satisfaisante » et assure que « Quimperlé est sauvé ».

« Après trois mois de concertation » sur le projet de réorganisation du réseau des finances publiques dans le Finistère « nous aboutissons à une situation satisfaisante, pour nos deux territoires du pays de Quimperlé et Concarneau » se félicite, dans un communiqué, Erwan Balanant, député MoDem et membre de la majorité présidentielle. « Le centre de Quimperlé est sauvé et permettra un très bon accueil des citoyens du territoire. L’emploi y sera, à terme, renforcé. Une trésorerie importante est créée à Rosporden ; elle permettra d’équilibrer la présence des services publics vers le centre du département. Deux points d’accueil, créés à Scaër et Pont-Aven, permettront de faciliter les démarches des contribuables ».

« De la visibilité dans la durée »

Erwan Balanant rappelle, une fois avoir pris connaissance du projet de réorganisation, avoir « immédiatement pris contact avec la directrice départementale des Finances publiques » afin de lui demander que, « dans l’esprit de la réforme qui souhaite plus de proximité pour les contribuables, la situation du centre de Quimperlé soit réexaminée compte tenu de ses particularités ». Et de poursuivre : « Ce travail de concertation que j’ai mené avec la direction générale des Finances publiques permet une solution équilibrée et renforce l’ancrage de ce service public dans nos territoires. Elle donne surtout, contrairement aux réformes précédentes de la visibilité dans la durée, pour les agents, les acteurs du territoire et les citoyens ».

Pour relire l’intégralité de l’article, cliquez ici

Bannalec. Les élèves interpellent les élus locaux sur le climat

Bannalec. Les élèves interpellent les élus locaux sur le climat

Vendredi, les élèves de l’école publique Mona-Ozouf se sont donné la main pour réaliser une chaîne humaine jusqu’au bureau du maire afin de lui délivrer un message oral et une lettre.

C’est le nombre de maillons de cette chaîne humaine qui reliait l’école Mona-Ozouf jusqu’au bureau du maire Yves André, au 1er étage de la mairie, à quelques mètres de l’établissement scolaire.

Accompagnés de leurs enseignants et des accompagnants scolaires, les élèves des classes de CP jusqu’au CM2 ont imaginé cette démarche insolite et originale pour interpeller les élus, mais également leurs parents et la population, sur les questions environnementales, la veille de la date officielle de la Marche pour le climat et à trois jours d’un sommet de l’ONU sur l’ « urgence climatique ».

Les élèves et leurs enseignants avaient préparé un message écrit et une lettre, pour le maire de Bannalec et le député de la 8e circonscription du Finistère, Erwan Balanant.

Grâce à un jeu de bouche-à-oreille, le message oral est passé entre chaque maillon de la chaîne jusqu’à Océane, élève de CM2, qui se trouvait au bout de la chaîne dans le bureau du maire. À l’oreille du maire, elle a chuchoté : « Nous avons des questions »  et lui a remis l’enveloppe qui avait suivi le même circuit.

Dans la lettre, les élèves expliquent leur démarche avant de poser de nombreuses questions aux élus locaux :  Nous voulons lutter contre le réchauffement climatique, pouvez-vous nous aider ? 

Dans chaque classe, les élèves ont réfléchi, échangé et rédigé plusieurs questions à transmettre au député et les enfants comptent sur lui pour lire ces questions à l’Assemblée nationale. Ils espèrent que le président de la République en prendra connaissance. Parmi les questions, beaucoup d’interrogations pratiques pour réduire la pollution ou les effets des gaz à effets de serre, mais également pour lutter contre la déforestation ou la disparition de certaines espèces d’animaux du fait du réchauffement climatique.

Enfin, les enfants questionnent les élus sur des choix de société : le développement de voitures électriques et l’installation de panneaux solaires, l’amélioration du tri, la diminution des déchets ou encore l’utilisation des matières plastiques.

Désormais, les enfants attendent des réponses de la part des élus.

Pour relire l’intégralité de l’article, cliquez ici

Journée du patrimoine dans les communes de Quimperlé, Quimper et Mellac

Journée du patrimoine dans les communes de Quimperlé, Quimper et Mellac

La revue de presse :

Ouest France : Journée du patrimoine : le Moulin Blanc de Mellac en fête