Le second comité́ départemental de pilotage et de suivi du plan France Relance s’est réuni le 28 janvier dernier sous la présidence du préfet du Finistère. Entouré des acteurs institutionnels et d’élus du département (parlementaires, représentants des EPCI), Philippe Mahé a présenté les premiers effets des mesures mises en place depuis le lancement du plan de relance du Gouvernement et envisagé les nouvelles pistes de travail pour les mois à venir.

Ce sont plus de 500 millions d’euros qui ont d’ores et déjà été injectés dans le département pour soutenir et relancer l’activité autour des trois axes majeurs :

La transition écologique à travers la rénovation thermique des bâtiments publics aussi bien que privés (« MaPrimeRénov’ »), la décarbonation de l’industrie, le bonus écologique, la reconquête de la biodiversité et de la qualité des milieux.

La compétitivité : Pour renforcer la compétitivité́ des entreprises et l’attractivité́ du territoire, le plan de relance opère une baisse des impôts de production et mobilise des moyens exceptionnels pour les projets industriels. 

Le soutien à l’activité et à la cohésion : Pour sauvegarder l’emploi, aider à l’embauche des jeunes et soutenir les plus précaires, le plan de relance met l’accent sur la solidarité́ et œuvre en faveur d’une plus grande cohésion des territoires (fonds de solidarité, plan « 1 jeune, 1 solution », déploiement de la fibre optique, …)

De nouveaux appels à projets seront lancés dans les semaines et mois à venir pour compléter et amplifier le dispositif existant. Comme depuis le début du dispositif, je veillerai et accompagnerai les démarches des acteurs auprès des services de l’État.

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !