Pour le député il est important de rencontrer les maires et élus communaux afin de les aider, notamment pour les financements. Il était présent dans la commune vendredi.

Vendredi, Erwan Balanant, le député de la circonscription, a rencontré, avec son assistant Dominique Le Pennec, quelques élus de la commune.

« Je fais le tour des maires pour les projets communaux, notamment les financements, en lien avec ce qu’un député peut faire », annonce Erwan Balanant. La maire, Corinne Collet a préféré le recevoir avec quelques conseillers, pour parler des projets de la commune.

Dans un premier temps, Erwan Balanant a présenté les plans de financements avec la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) qui permet de financer les grandes priorités d’investissement des communes et la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). « 35 milliards viennent d’être rajoutés. Il faut présenter vos projets pour 2021 » et donner comme exemple, les écoles pour la DSIL ou les rénovations énergétiques pour la DETR.

Vendredi, Erwan Balanant, le député de la circonscription, a rencontré, avec son assistant Dominique Le Pennec, quelques élus de la commune.

« Je fais le tour des maires pour les projets communaux, notamment les financements, en lien avec ce qu’un député peut faire », annonce Erwan Balanant. La maire, Corinne Collet a préféré le recevoir avec quelques conseillers, pour parler des projets de la commune.

« Attention aux néoruraux »

Dans un premier temps, Erwan Balanant a présenté les plans de financements avec la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) qui permet de financer les grandes priorités d’investissement des communes et la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). « 35 milliards viennent d’être rajoutés. Il faut présenter vos projets pour 2021 » et donner comme exemple, les écoles pour la DSIL ou les rénovations énergétiques pour la DETR.

« Nous avons trois priorités : la médiathèque, un lotissement (Roscariou) et le local technique », indique Corinne Collet. Dix-sept logements sont en vue dans ce lotissement. Le conseiller Arnaud Le Liboux intervient : « Il y a quelques aberrations sur le refus de la préfecture pour les dents creuses à combler » et rappelle la présence d’un terrain de 5 000 mdans son village.

« C’est un vrai sujet, mais attention aux néoruraux », soutient le député qui rappelle le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), dont la priorité est de faire attention à ne pas trop empiéter sur les terres agricoles.

En campagne, de nombreux corps de ferme, qui sont à l’abandon pourraient être rénovés et accueillir des familles. Un projet favorable pour les écoles. Pour le député, de nouvelles lois sur le foncier vont changer.

Pour relire l’intégralité de l’article, cliquez ici

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !