Communiqué de presse : exonération des aides à domicile pour les séniors

Communiqué de presse : exonération des aides à domicile pour les séniors

Communiqué de Presse du député Erwan Balanant

24 septembre 2019

Exonération des aides à domicile pour les seniors

Lundi 23 septembre, j’ai été inquiet d’apprendre, selon plusieurs articles de presse, que le Gouvernement envisageait de modifier le système d’exonération de charges patronales pour les seniors non dépendants ayant recours à l’emploi à domicile, dans le cadre du prochain projet de loi de finances.

L’inquiétude des Français est légitime face à ce type d’annonces, dont nous ne connaissions alors ni le calibrage, ni les contours, ni sa place au sein d’un dispositif plus général au moment même où se préparent les réformes des retraites et de la dépendance.

Ainsi à l’heure où le gouvernement et la majorité engagent des concertations sur la réforme des retraites et la prise en charge de la dépendance, le moment pouvait sembler incongru pour prendre de telles mesures, ponctuelles et pour le moment non calibrées.

Enfin, il convient d’anticiper les potentiels effets négatifs sur le développement du « travail au noir » et le report sur d’autres mécanismes existants.

Mon groupe parlementaire (modem et apparentés) avait alors joint sa voix à ceux qui, au sein de la majorité, s’inquiétait d’une telle éventualité. Nous avons été entendus, et le lendemain, à l’occasion des Questions au Gouvernement, le Premier ministre a annoncé que cette piste de travail dans le cadre du prochain budget était abandonnée.

A l’instar de mes collègues du groupe Mouvement démocrate et apparentés, je me félicite de l’écoute du gouvernement à ce sujet et salue la sagesse du Premier ministre en phase avec la justice fiscale et le nouveau contrat social, que nous appelons de nos vœux.

Bannalec. Les élèves interpellent les élus locaux sur le climat

Bannalec. Les élèves interpellent les élus locaux sur le climat

Vendredi, les élèves de l’école publique Mona-Ozouf se sont donné la main pour réaliser une chaîne humaine jusqu’au bureau du maire afin de lui délivrer un message oral et une lettre.

C’est le nombre de maillons de cette chaîne humaine qui reliait l’école Mona-Ozouf jusqu’au bureau du maire Yves André, au 1er étage de la mairie, à quelques mètres de l’établissement scolaire.

Accompagnés de leurs enseignants et des accompagnants scolaires, les élèves des classes de CP jusqu’au CM2 ont imaginé cette démarche insolite et originale pour interpeller les élus, mais également leurs parents et la population, sur les questions environnementales, la veille de la date officielle de la Marche pour le climat et à trois jours d’un sommet de l’ONU sur l’ « urgence climatique ».

Les élèves et leurs enseignants avaient préparé un message écrit et une lettre, pour le maire de Bannalec et le député de la 8e circonscription du Finistère, Erwan Balanant.

Grâce à un jeu de bouche-à-oreille, le message oral est passé entre chaque maillon de la chaîne jusqu’à Océane, élève de CM2, qui se trouvait au bout de la chaîne dans le bureau du maire. À l’oreille du maire, elle a chuchoté : « Nous avons des questions »  et lui a remis l’enveloppe qui avait suivi le même circuit.

Dans la lettre, les élèves expliquent leur démarche avant de poser de nombreuses questions aux élus locaux :  Nous voulons lutter contre le réchauffement climatique, pouvez-vous nous aider ? 

Dans chaque classe, les élèves ont réfléchi, échangé et rédigé plusieurs questions à transmettre au député et les enfants comptent sur lui pour lire ces questions à l’Assemblée nationale. Ils espèrent que le président de la République en prendra connaissance. Parmi les questions, beaucoup d’interrogations pratiques pour réduire la pollution ou les effets des gaz à effets de serre, mais également pour lutter contre la déforestation ou la disparition de certaines espèces d’animaux du fait du réchauffement climatique.

Enfin, les enfants questionnent les élus sur des choix de société : le développement de voitures électriques et l’installation de panneaux solaires, l’amélioration du tri, la diminution des déchets ou encore l’utilisation des matières plastiques.

Désormais, les enfants attendent des réponses de la part des élus.

Pour relire l’intégralité de l’article, cliquez ici

Journée du patrimoine dans les communes de Quimperlé, Quimper et Mellac

Journée du patrimoine dans les communes de Quimperlé, Quimper et Mellac

La revue de presse :

Ouest France : Journée du patrimoine : le Moulin Blanc de Mellac en fête

Climat et environnement : 80 députés de tous bords proposent de renforcer l’enseignement

Climat et environnement : 80 députés de tous bords proposent de renforcer l’enseignement

80 députés de tous bords, emmenés par les écologistes Delphine Batho et Matthieu Orphelin ainsi que Cédric Villani (LREM), ont déposé jeudi une proposition de loi pour généraliser l’enseignement des enjeux liés à la préservation de l’environnement et aux changements climatiques

A la veille de nouvelles mobilisations de la jeunesse pour le climat vendredi et samedi, leur texte entend notamment répondre à un appel signé par quelque 80 dirigeants d’établissements supérieurs, et au « manifeste pour un réveil écologique » initié par des étudiants. La proposition de loi vise ainsi à ce que « l’enseignement supérieur prépare tous les étudiants aux enjeux vitaux du XXIème », en généralisant « l’enseignement des enjeux liés à la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et aux changements climatiques ». Les parlementaires observent que « les enjeux climat-énergie sont encore peu enseignés, et a fortiori dans la formation post-bac ».

« Le Code de l’éducation, et les autres textes réglementaires concernant les missions de l’enseignement supérieur, ne mentionnent pas la responsabilité des établissements en la matière », déplorent-ils. La proposition de loi de 20 articles entend notamment y remédier. Parmi les signataires issus des huit groupes politiques représentés à l’Assemblée et des non-inscrits, figurent la présidente de la Commission du développement durable Barbara Pompili (LREM), le patron du PS Olivier Faure, André Chassaigne (PCF), ou encore Erwan Balanant (MoDem), Pierre-Yves Bournazel (UDI et indépendants), François Ruffin (LFI), Sylvia Pinel (Libertés et Territoires) et Nathalie Bassire (apparentée LR).

Souscrivez à ma lettre d'information

Rejoignez notre mailing list et recevez les dernières informations de la circonscription et de l'Assemblée nationale.

Merci pour votre inscription !