Ce mardi 23 juillet, une conférence à eu lieu à l’Assemblée nationale autour du thème du climat.
 
Le collectif Accélérons la transition écologique et solidaire a décidé d’inviter Greta Thunberg à débattre avec les députés français au sujet des mesures écologiques prisent par le Gouvernement. 
 
Parmi les intervenants nous retrouvons Matthieu Orphelin, Député de la première circonscription du Maine-et-Loire, qui s’est exprimé au nom du collectif et Valérie Masson-Delmotte paléoclimatologue et Présidente du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC).
 
Virgil Mouquet, bordelais, Alicia Arquetoux, Lorientaise et Ivy Fleur, Saumuroise, trois jeunes français, engagés dans l’association « Youth For Climate France », sont également intervenus.
 
Beaucoup d’idées fortes sont ressorties de ce débat, Valérie Masson-Delmotte, par exemple, met en lumière le fait que contenir le réchauffement climatique à 1,5 degré requerra des changements profonds, comme l’électrification de nos transports et de notre énergie.
 
Greta Thunberg, elle, est convaincue que sa génération « doit porter les messages douloureux car les responsables politiques et les journalistes n’osent pas le faire. »
 
Je pense sincèrement que c’est l’espoir qui caractérise la jeunesse et je refuse que la génération de Greta Thunberg le perde ! J’ai ainsi rappelé qu’il y a des responsables politiques qui travaillent sans relâche et qui continueront à se mobiliser pour le climat et pour l’avenir de leurs enfants !
Cette rencontre s’inscrit dans notre volonté de rénover la politique en matière climatique.
 
Nous devons oser entreprendre ces transformations cruciales, il est encore temps d’agir!
 
Merci à tous les intervenants.